IMPLICATION DES MILITANTS PCF DANS LA FI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

IMPLICATION DES MILITANTS PCF DANS LA FI

Message par debuly le Sam 26 Nov - 19:57

« Ce n’est pas en s’isolant qu’on fera élire des députés communistes »
CHRISTIAN TORRENT
MARDI, 22 NOVEMBRE, 2016
HUMANITE.FR
Par Christian Torrent Section du Parisis (Val d’Oise).

J’ai participé à une réunion pour discuter des décisions de la conférence nationale, cette réunion m’a rappelé de mauvais souvenirs, car elle a été pour moi un affrontement entre anti Mélenchon(très majoritaires) et partisans d’une candidature de Jean Luc Mélenchon et non une discussion politique entre camarades. J’y ai vu un Mélenchon bashing, mêlant les insinuations, les calomnies et le mensonges volontaires ou par ignorance.

Je n’ai pas vu chez les adversaires de la candidature Mélenchon de projet politique cohérent pour les élections présidentielles, j’ y ai vu en gros 3 options :
-On présente un candidat pour faire pression sur JLM et on le retire éventuellement pour… appeler à voter Mélenchon. Je pense que cette position contribuerait encore plus à affaiblir notre parti car elle serait incomprise par nos sympathisants, nos électeurs, et même beaucoup de camarades. Pour beaucoup cela relèverait de la magouille politique, dans une société très marqué par le rejet des appareils politiques.
-On présente un candidat et on le maintient. Ce qui a une certaine cohérence politique. La possibilité de rassembler autour de ce candidat est quasi nulle. Un candidat communiste qui ferait le même score que Philippe Poutou ou Nathalie Artaud enlèverait de la crédibilité aux propositions de notre parti et ôterait des voix à JLM pour le plus grand plaisir de Valls, Hollande et consorts.
-Peut importe qu'on présente un candidat, l'important c'est les législatives. Outre qu’il me paraît illusoire que dans le contexte politique actuel et au regard des élections récentes, le parti puisse avoir un groupe politique(15 députés) a moins d’une modification du règlement intérieur de l’assemblée nationale( Ce qui a déjà été fait à 2 reprises pour nous permettre d’avoir un groupe), c’est oublier le caractère nodal des élections présidentielles dans les institutions, mais aussi dans l’imaginaire politique de la population .J’ entends et j’approuve la nécessité d’avoir le maximum d’élus nationaux comme force de proposition et portes paroles des luttes.

Mais ce n’est pas en s’isolant qu’on fera élire des députés communistes et des députés d’une gauche de combat (Il ne faut pas oublier, en plus, que dans la constitution de la 5eme république, le domaine de la loi est particulièrement restreint et le pouvoir réglementaire de l'exécutif particulièrement étendu en plus de ses possibilités de contrer le débat parlementaire comme le 49-3).

Il faut choisir entre la possibilité de soutenir un mouvement autour de JLM qui existe et qui se renforce, avec notre spécificité politique, avec le poids dans les discussions d’une des seules choses qui nous restent du temps de notre grandeur, c’est à dire la force militante et la capacité de réflexion et d’expertise des membres de notre parti et un repli sectaire, qui serait suicidaire pour notre parti à terme
Mélenchon reprend pour l’essentiel les propositions que nous avions élaborés ensemble en 2012 que ce soit du point de vue institutionnel, social ou économique et pour le reste je ne voit rien qui ne soit discutable (comme disait Marie Georges Buffet on va s’engueuler avec Jean Luc, et après !), mais pour discuter , il faut être présent dans le mouvement. A deux reprises en 1965 et en 1974 nous avons soutenu un candidat dont la finalité politique(exprimée ! ! !) était de faire la peau du PCF et dont le projet politique était pour le moins fort éloigné du notre ,dans les discussions pour les élections locales avec nos « alliés » socialistes nous devons faire des lourdes concessions, et nous ne pourrions pas soutenir Mélenchon ?

Je ne suis pas un fan absolu de Mélenchon et lors de sa déclaration de candidature, j’avais trouvé son attitude bonapartiste, mais le problème n’est plus la. Il y a dans 6 mois une élection ou pour la première fois depuis 40 ans, la gauche de combat peut prendre le pas sur la « gauche » de gestion. JLM a été présent dans toutes les luttes essentielles, contre la loi travail, contre la déchéance de nationalité, au coté des travailleurs réprimés. La candidature Mélenchon, c'est la possibilité de remobiliser à gauche des millions d'abstentionnistes perturbés par l'alternance de gouvernements de droite et de "gauche" pratiquant la même politique voire de rallier une partie de l'électorat populaire égaré au coté du FN.
C'est la possibilité de remettre la politique au sens noble du terme au centre du débat. Il est temps pour certains militants communistes de cesser cette attitude nombriliste , de ne pas regarder vers un passé ou nous avions plus de 20% des voix et une importance déterminante dans la vie politique française. Dans de nombreux endroits, nous sommes un parti de vieux et en tout cas dans ma section pas représentatif de la diversité de notre pays.
Notre parti a perdu au moins 80% de ses militants depuis 30 ans, il estime que collecter 60000 questionnaires pour 50000 adhérents est une grande victoire ! ! !
Il est nécessaire de reconstruire la gauche de combat, et la candidature JLM est un temps important de cette reconstruction ,elle peut se faire avec ou sans notre parti et d’ailleurs à terme avec ou sans JLM ,l’important est le mouvement et pas l’homme. Si elle devait se faire sans notre parti(comme Syriza ou Podemos)les conséquences pour lui seraient désastreuses Je ne croyais pas jusqu’a la semaine dernière que l’extrême droite puisse prendre le pouvoir dans notre pays, aujourd’hui je pense que c’est possible , et pas comme disait un camarade un fascisme light, mais un fascisme hard. Les pouvoirs du président de la république en France sont bien supérieurs à ceux du président des Etats Unis et il y a dans la constitution (Article16), les possibilités d’une évolution dictatoriale. Rassembler la vraie gauche autour de la candidature de JLM c’est dans le meilleur des cas constituer un pole de luttes, dans le pire constituer un pole de résistance

debuly

Messages : 41
Date d'inscription : 29/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum